Accueil
sommaire
Le contexte en 1939,
Les causes de la débacle de 1940
La vie au régiment Lunéville
La déclaration de guerre
de l'Alsace à la Belgique
l'attaque allemande
Prisonnier !
Trajet à travers le Reich
le stalag
la vie à la ferme
la libération et le retour
épilogue
Photos
Bernard DanielLamaziere_autre prisonnier du stalag
Contact
liens
Partenaires

 

Nous l'avons vu, pendant la période qui va de l'affaire des Sudètes (septembre 1939 à l'invasion du Benelux le 10 mai 1940), période appelée drôle de guerre, les alliées ont tergiversés pendant que l'Allemagne s'armait.

Entre le 10 mai 1940 et le 22 juin 1940, en cette guerre éclair le Reich nazi a mis l'Europe de l'Ouest à genou.

Quelles en sont les causes?

Les effectifs engagés étaient équivalents: 2.000.000 hommes de part et d'autre, 2.800 chars allemands contre 3.000 alliés.

La France devait bénéficier de la protection de la ligne Maginot, vaste ligne de défense qui allait de Montmédy à la frontière suisse. Une décision de 1932 refuse de poursuivre jusqu'à la mer du nord. On considère que les Ardennes sont infranchissables par une armée et que l'Allemagne ne foulera plus le sol de la neutre Belgique.....

Le plan allemand a fait traverser les Ardennes à ses colonnes de panzer et n'a pas hésité à envahir la Belgique.

Les défenses statiques de  la France n'ont joué que peu de rôle pendant cette invasion malgré quelques belles résistances.

Par ailleurs l'Allemagne disposait de forces aériennes plus importantes: 1562 bombardiers contre 292, avions de chasse : 1016 contre 777 (la majorité de la chasse de Grande Bretagne était restée sur leurs iles). 

Mais ce qui a fait une grand différence, c'est la coordination des différentes armes, coordination qui n'existait pas en France ou à tout le moins pas à ce niveau: aviation au service des blindés et e l'artillerie, artillerie et blindés au service des troupes, un réseau de communication très performant quand l'armée française utilisait le réseau téléphonique ou les pigeons...

La vitesse d'exécution dans le déplacement des troupes a également fait la différence: troupes allemandes en camions et blindés qui suivaient les colonnes de chars, quand les troupes françaises se déplaçaient en train ou car réquisitionnés quand ce n'était pas à cheval.

L'Allemagne disposait aussi de plus de canons antichars (11.200 contre 4.350) et de plus de pièces de DCA (9.000 contre 1227).

Le fantassin allemand avait également un équipement moderne, quand le soldat français avait encore ses bandes molletières et sa capote héritée de 1918.

Tout ceci, lié à des décisions  nazies de ne pas faire de distinction entre civils et militaires (les bombardements et tirs d'artillerie visaient non seulement les troupes, mais toutes autres cibles civiles: usine, gare, mairie, etc....) ce qui jeta sur les chemins plus de 11 millions de réfugiés (exode) qui eux aussi sous le feu des troupes allemandes ne participaient pas à des mouvements fluides. Mais pouvait t-on  leur en vouloir ?

Bref avec une meilleure organisation de nouvelles technologies, une pratique de la guerre inhumaine, l'armée française s'est trouvée enfoncée et défaite.

L'armistice a été demandé et signé le 22.6.1940.

Commence alors l'occupation, la collaboration, la résistance puis ce jour du 8 mai 1945 qui marquera le retour à la paix et la liberté pour l'Europe de l'Ouest.

retour au sommaire


statistiques Web Statistics

Clicky

 

 

Les causes de la débacle de 1940
© 2013