Accueil
sommaire
Le contexte en 1939,
Les causes de la débacle de 1940
La vie au régiment Lunéville
La déclaration de guerre
de l'Alsace à la Belgique
l'attaque allemande
Prisonnier !
Trajet à travers le Reich
le stalag
la vie à la ferme
la libération et le retour
épilogue
Photos
Bernard DanielLamaziere_autre prisonnier du stalag
Contact
liens
Partenaires

 

Après la victoire des Alliés en 1914, les empires de l'Europe centrales sont éclatés et naissent e nouveaux Etats. Les dommages de guerre demandés aux vaincus sont énormes, entraînant de fortes rancunes et un esprit de revanche.

Une partie de l'Allemagne est occupée, ce qui ne fait qu'exacerber le sentiment nationaliste. La Ruhr sera évacuée par les alliés en 1929, et la Sarre en 1931. 

Tout ceci aggravé par la crise économique qui amène dans plusieurs pays la montée des nationalismes et du fascisme: Mussolini en Italie (1922), Hitler en Allemagne (1933), Franco en Espagne (1936).

En France on pense que les horreurs de la guerre de 14-18 ne rendent plus une guerre possible, et que les anciens combattants allemands sauront s'opposer à toute velléité guerrière. Quand Hitler parle de guerre, on pense qu'il bluffe!

occupation de la Rhurr en 1923

Pour une grande partie de la classe politique française, l'ennemi à abattre c'est l'URSS et le bolchévisme, aidé en cela par le traumatisme laissé par les emprunts russes. C'est pour cela que les occidentaux verraient d'un assez bon œil Hitler envahir l'URSS.

Et pour l'URSS, les ennemis sont les démocraties occidentales et là on voit aussi très bien Hitler s'occuper d'elles!

Hitler se retrouve pour sa grande satisfaction au milieu de ce grand poker menteur.

Mais pour les occidentaux, c'est oublier  le machiavélisme d'Hitler et la haine qu'il a de la France où il a combattu pendant la Grande Guerre. Il veut effacer le traité de Versailles. On ne peut imaginer non plus ce qu'il prépare déjà dans son propre pays, avec la chasse au Juifs, les occidentaux restant assez inactifs sur ces premières alertes. On sait vers quelles horreurs ça mènera....

Le traité de Munich (accords de Munich) sera la grande victoire diplomatique du dictateur nazi qui lui permettra de commencer son action dévastatrice sur l'Europe (affaire des Sudètes).

Il passe un accord secret avec Staline (accord germano-soviétique) par lequel ils s'entendent pour se partager la Pologne.  

Le 15 mars 1939, Hitler envahit la Bohême, pour protéger la forte minorité allemande. Les occidentaux ne réagissent pas: c'était écrit dans les accords de Munich....Le 1er septembre 1939  il entre en Pologne, le 17 septembre c'est autour des soviétiques de pénétrer sur le sol polonais. Le 6 octobre la Pologne capitule.

Que font les alliés: pas grand chose.

Pour répondre à l'invasion de la Pologne, le France entre en Sarre, mais revient sur ses lignes en France, derrière la ligne Maginot,  le 16 octobre.

Pendant ce temps Staline envahit la Finlande. La grande Bretagne, puis la FranLes accords de Munichce, se considèrent alliées de la Finlande et veulent agir. Par le nord, refus des autres pays scandinaves. On échafaude des plans pour passer par la Syrie et puis marcher vers le Caucase. L'histoire ira plus vite.

Car pendant ce temps, l'Allemagne s'arme, l'industrie ne produit pratiquement que pour la guerre, aidée en cela par les matières premières venant d'URSS. Il en sera ainsi jusqu’à la dénonciation la Staline du pacte germano soviétique. L'Allemagne se constitue une force armée comme jamais il n'en avait existée avant.

Et pendant ce qui a été appelée "cette drôle de guerre ", les occidentaux tergiversent.

Et le 10 mai 1940, l'Allemagne envahit les pays Bas, le Luxembourg et la Belgique. Les armées alliées reculent. Le déluge de fer et de feu va déferler sur les militaires mais aussi les populations civiles. Pour la première fois dans un conflit, pas de distinction entre militaires et civils. La barbarie nazie n'a pas fini de faire des victimes

Les Ardennes que l’Etat Major français (sauf quelques uns) jugeait infranchissable par une armée sont traversées par les colonnes de panzers....

Le 22 juin 1940, l'armistice est signé à Rethondes dans le wagon même ou fut signé l'armistice de 1918! En faisant ainsi le gouvernement français pensait pouvoir sauver ses civils et ses militaires.

Mais c'était sans compter sur la haine d’Hitler. La France allait vivre l'occupation, être le ventre nourricier du Reich, fournir des travailleurs (prisonniers ou STO) jusque ce jour du 8 mai 1945 où les alliés avec une partie des Français qui ont combattus de l'intérieur ou avec les troupes alliés allaient rendre à l'Europe la paix et la liberté. 

 

NB: ce texte est incomplet pour décrire cette période, se veut un résumé succinct, et je ne saurais trop conseiller de consulter les ouvrages dédiés à cette période et écrit pas des historiens.

retour au sommaire


statistiques Web Statistics

Clicky

le contexte en 1939
© 2013